Clémentine Beauvais nous offre ses mots

 

dsc00663

Recto et verso de l’unique marque-page à gagner 🙂

Pour vous remercier de l’intérêt que vous avez porté ma chronique de Songe à la Douceur, je vous offre cette nouvelle chronique, ainsi qu’un marque-page dédicacé par Clémentine Beauvais herself ! Tous les infos pour participer à ce mini-concours ici 🙂


couv-comme-des-images-620x987

Comme des images, de Clémentine Beauvais. Editions Sarbacane, collection Exprim’, 5 février 2014, 200 pages, 14€50.

 

 Il était une fois… des ados sages comme des images, au prestigieux lycée Henri-IV, à Paris. Un lycée où les élèves, dès la seconde, se voit déjà en avocat, en médecin, en ministre. L’histoire commence le jour où Léopoldine a cassé avec Timothée pour Aurélien. Ou bien le jour où Timothée, par vengeance peut-être, a envoyé un mail avec des images de Léo à tout le monde. Ses amis, sa sœur jumelle Iseult, les profs, les lycéens, les parents : TOUT LE MONDE.

  Lire la suite

Un poème de 240 pages ?

Chers lecteurs,

Aujourd’hui je reviens avec la chronique d’un nouvel Exprim’. Vous allez me dire, ce n’est pas très extraordinaire, il y en a presque tous les mois, des Exprims. Mais cette fois-ci, ce n’est pas un Exprim’ comme les autres. Ce n’est pas un livre comme les autres. On l’a attendu tout l’été, il sort enfin… j’ai nommé Songe à la douceur, de Clémentine Beauvais !

couv-songe-a-la-douceur-620x987

Songe à la douceur, de Clémentine Beauvais. Editions Sarbacane, collection Exprim’. 24 août 2016, 240 pages, 15,50€. 

Quand Tatiana rencontre Eugène, elle a 14 ans, il en a 17. Il est sûr de lui, charmant, et plein d’ennui, et elle timide, idéaliste et romantique. Dix ans plus tard, ils se retrouvent par hasard. Tatiana s’est affirmée, elle est mûre et confiante ; Eugène s’aperçoit, maintenant, qu’il la lui faut absolument. Mais est-ce qu’elle veut encore de lui ?

Songe à la douceur, c’est l’histoire d’un amour absolu et déphasé et de ce que dix ans peuvent changer. Une double histoire d’amour inspirée des deux Eugène Onéguine de Pouchkine et de Tchaikovsky – et donc écrite en vers, pour en garder la poésie.

J’ai eu la chance de pouvoir lire Songe à la douceur en avant-première, il y a plusieurs mois, dans une version non définitive qui, je l’espère, n’est pas trop différente de la version publiée (je n’ai malheureusement pas eu le temps de le relire). Alors tout d’abord, bien sûr, un immense MERCI aux éditions Sarbacane pour m’avoir donné cette énorme chance. Lire la suite

Le prix de l’amitié

9782203118225

Un événement digne d’intérêt, de Sara Barnard. Editions Casterman, 4 mai 2016, 456 pages, 15,90€.

Avant mon dix-septième anniversaire, je dois absolument :

1/ me trouver un vrai petit ami
2/ vivre un Événement Digne d’Intérêt

J’ai élaboré une théorie très précise au sujet des Événements Dignes d’Intérêt : tout le monde en vit tôt ou tard, mais certains davantage que d’autres. Mois j’attendais toujours mon premier Événement Digne d’Intérêt.

Et c’est précisément ce qui est arrivé, l’air de rien, sans que je ne voie rien venir.

Je commencerai par adresser un grand merci aux éditions Casterman pour l’envoi de ce roman. Un événement digne d’intérêt me tentait énormément dès sa sortie ; aussi, quand j’ai vu qu’il était édité par une de nos maisons d’éditions partenaires, j’ai sauté sur l’occasion !

Et je n’ai pas été déçue. J’irai droit au but : ce livre a frôlé le coup de cœur. Il l’a touché, même, l’a chatouillé doucement – peut-être pas d’assez près pour en devenir un, mais tout de même.

Lire la suite

Recoller les fragments oubliés

couv-les-fragiles-620x987Les Fragiles, de Cécile Roumiguière. Editions Sarbacane, 6 avril 2016, 200 pages, 15€50.

Drew a dix-sept ans, on est grand à dix-sept ans. On a eu le temps d’apprendre à savoir qui on est. Pourtant, dans sa tête, Drew est encore cet enfant de neuf ans qui a pris le racisme de son père en plein plexus.

Jusqu’au jour où il rencontre Sky, une fille aussi fêlée que lui. En fusionnant leurs fêlures, les Fragiles arriveront-ils, enfin, à faire passer la lumière ?

Un très grand merci aux éditions Sarbacane pour l’envoi de ce roman. J’avais beaucoup envie de le lire, mais je ne connaissais ni l’auteure ni l’histoire, donc je ne savais pas du tout à quoi m’attendre. Et j’ai été agréablement surprise par ce livre, qui sort doublement de l’ordinaire  Lire la suite

La vie, mode d’emploi

Dysfonctionnelle, de Axl Cendres. Editions Sarbacane, 7 octobre 2015, 288 pages.

Fidèle, alias Fifi, grandit, entourée de ses six frères et soeurs, dans une famille dysfonctionnelle : son père enchaîne les allers-retours en prison, sa mère est à l’asile. Dotée d’une « intelligence précoce », elle intègre un lycée des beaux quartiers où les élèves la regardent comme un alien. Mais c’est là que l’attend l’amour, le vrai, celui qui transforme, celui qui sauve…

Un immense merci aux éditions Sarbacane pour l’envoi de ce roman.

Dysfonctionnelle a été pour moi un énorme coup de cœur. Je ne m’attendais pas à aimer autant, peut-être parce que les derniers Exprim’ m’avaient légèrement déçue, ou peut-être à cause de ce résumé qui cache tant de choses. Mais le fait est que c’est arrivé comme ça, d’un coup, et ça m’a fait l’effet d’une claque – une claque pleine de surprise, de chaleur, de bonheur.

Lire la suite

Réveiller les souvenirs enfouis

Quelqu’un qu’on aime, de Séverine Vidal. Editions Sarbacane, 26 août 2015, 202 pages.

« Matt craignait le pire. Il sent sur son cou la main de son grand-père, qui prend la parole :

– Je perds la mémoire. Et ce jeune homme, assis là, il m’emmène en tournée à travers les USA pour réveiller les souvenirs enfouis. C’est pas beau, ça ?

Antonia et Luke hochent la tête, ensemble, parce qu’ils sont émus, Matt le voit dans le rétro. Gary relâche son étreinte et :

– Qui pourrait rêver meilleur petit-fils, hein ?

Matt craignait le pire et ce n’est pas ce qui est arrivé. C’est même tout le contraire. »

Matt a un projet fou : refaire avec son grand-père Gary la tournée d’un crooner mythique des années 50, Pat Boone. Un road-trip pour rattraper au vol les souvenirs qui s’échappent…

Lire la suite

Poésie, mots et slam

https://i0.wp.com/p3.storage.canalblog.com/32/29/712462/97647966_o.jpg

Indécent, de Colleen Hoover, Editions J’ai Lu, 282 pages.

 Selon Elisabeth Kübler-Ross, après la mort d’un être cher, le deuil d’une personne se compose de cinq étapes : déni, colère, marchandage, dépression, et acceptation.

-Résumé-

Afin surmonter le brusque décès de son père, la jeune Layken âgée de 18 ans part s’installer dans le Michigan, avec sa mère et son frère . Sa famille la considère comme un roc, mais en son for intérieur, elle est désespérée. Bientôt, une rencontre va changer la vie de la jeune fille : celle de Will, son voisin passionnée de poésie, un être lumineux, patient et protecteur, qui partage beaucoup d’intérêts communs avec Lake, peut-être même trop…

— Est-ce que tu vas mourir ?
— Comme tout le monde, répond-elle. Lire la suite