Une mort à partager 

Le vide de nos coeurs, de Jasmine Warga. Editions Hugo Roman, 9 avril 2015.

« La dépression, c’est comme un poids dont on ne peut pas se défaire. Un poids qui vous écrase et vous donne l’impression que la moindre tâche, comme nouer ses lacets ou mâcher une tartine, est une marche de trente kilomètres en montée. La dépression fait partie intégrante de vous ; elle s’infiltre dans vos os, dans vos veines. S’il y a bien une chose que je sais à ce sujet, c’est ça : on n’y échappe pas. »

Le vide de nos cœurs est un livre que j’ai acheté essentiellement pour le titre, que je trouvais très beau – je n’avais même pas compris la quatrième de couverture, je me disais simplement qu’une histoire d’amour toute simple ne me ferait pas de mal pendant l’été.

Lire la suite