2016-2017 : le livre qui m’a accompagnée

histoires-de-demons-et-merveilles
Histoires de Démons et Merveilles. Édition Lune Écarlate, 15 décembre 2016, 19€, 258 pages.

Laura Amsellem, Cancereugène, Barnett Chevin, Guillaume Dalaudier, Christian Perrot et Valérie Simon nous révèlent des monstres insoupçonnables. De l’Égypte à un futur proche, des humanoïdes si peu humains jusqu’à des gargouilles au physique enchanteur cachent une part de démon. Mais dans ces nouvelles et novellas, le merveilleux n’est jamais très loin. Et l’horreur est proche, toute proche… trop proche. Haut les cœurs, lecteur, accroche-toi bien !

Lire la suite

L’horreur devient pire que l’imagination…

Le Grippeminaud, de Norman Jangot. Éditions House Made of Dawn, 65 pages, juin 2015.

-Mon avis-

ATTENTION : Ne convient pas à un jeune lectorat !

Court lettrage d’un peu plus de 60 pages (et oui, un court lettrage n’est pas un roman), Le Grippeminaud a été lu en partenariat avec les éditions House Made of Dawn.

Franchement, je ne sais pas par quoi commencer, ni par quoi finir, et encore moins quoi mettre entre tout ça.

Alors, ce livre est vraiment le plus choquant que j’ai jamais lu. Je vais épargner les détails pour notre lectorat, mais après coup, je me demande toujours si une histoire comme ÇA, ce n’est pas un peu trop…
Ok, je l’ai lu en toute connaissance de cause. J’ai lu le résumé, j’ai regardé la couverture,… ce qu’on fait en général avant de commencer sa lecture quoi. Donc quand j’ai commencé, j’ai trouvé ça assez soft. Crise d’angoisse dans le métro, ça va, ce n’est pas ce que j’appelle l’horreur. Mais au fur et à mesure que j’ai avancé dans ma lecture, l’horreur, le dégoût (et autres trucs du même genre) m’ont happée. Malgré ce fait assez dérangeant en fait, la fin est absolument superbe (c’est du soulagement moral). Lire la suite

Cette belle surprise macabre

Brainless, de Jérôme Noirez. Gulf Stream Éditions, 21 mai 2015, 288 pages.

Jason, adolescent médiocre surnommé Brainless, habite une petite ville du Dakota du Sud où la jeunesse s’ennuie. Tous les jours, Brainless se fait une injection de formol, pour ne pas pourrir. Depuis qu’il est mort, les deux hémisphères de son cerveau peinent à communiquer. Son estomac ne digère que de la viande crue. Il a cessé de dormir et de respirer. Lire la suite