Coming Out pour tous ?

Moi, Simon, 16 ans, Homo Sapiens, de Becky Albertalli. Editions Hachette, 15 avril 2015, 315 pages.

Simon Spier, 16 ans, est gay. Personne n’est au courant. Les seuls moments où il est vraiment lui-même, c’est bien à l’abri derrière l’écran de son ordinateur. C’est sur un chat qu’il a rencontré Blue ; il ne sait pas grand-chose de lui. Simplement : 1/ Ils fréquentent le même lycée. 2/ Blue est irrésistible. 3/ Il l’apprécie énormément. Pour être tout à fait honnête, il commence même à être un peu accro.

Vous avez peut-être entendu parler de ce roman, qui a pas mal tourné sur la blogosphère vers le début de l’été. Je viens vous en parler aujourd’hui, en prenant le risque que vous le connaissiez déjà, parce qu’il m’a incroyablement touchée, et que j’aimerais partager ça avec vous.

Lire la suite

Publicités

Une pierre, deux coups

Ma dernière « acquisition » livresque est le tome 2 d’une série éditée par les maisons d’éditions Hachette (qui me fait toujours faire de belles découvertes) et Hildegarde. Donc, voici une double chronique (bah oui, je n’allais pas vous parler du tome 2 sans vous parler du tome 1 !), juste à la suite.

-Résumé-

Eliott, 12 ans, est un garçon en apparence comme tous les autres. Jusqu’au jour où il découvre un sablier magique qui lui permet de voyager dans un monde aussi merveilleux que dangereux : Oniria, le monde des rêves. Collégien ordinaire le jour, Eliott devient, la nuit, un puissant Créateur, qui peut faire apparaître tout ce qu’il souhaite grâce à son imagination. Il se met à la recherche d’un moyen pour sortir son père de son sommeil, et découvre le fabuleux destin qui l’attend : il est l’Envoyé…

-Mon avis-

Oniria, de B.F.Parey. Éditions Hachette et Hildegarde, Tome 1.

J’ai acheté le premier tome sur un coup de tête, sans savoir dans quoi je m’embarquai et si le livre allais me plaire. Un achat quelconque, lors d’un passage chez le libraire pour mes lectures obligatoires. Ce livre aurait pu rester dans ma bibliothèque pendant un certain temps, mais je sortais d’une lecture assez décevante donc un peu de fantastique ne pouvait que me remettre sur pied. Lire la suite