Laissez-moi vous raconter une histoire…

tant2bque2bnous2bsommes2bvivantsTant que nous sommes vivants, de Anne-Laure Bondoux. Éditions Gallimard Jeunesse, 300 pages, 25 septembre 2014.

Bo et Hama travaillent dans la même usine. Elle est ouvrière de jour, lui, forgeron de nuit. Dès le premier regard, ils tombent follement amoureux. Un matin, une catastrophe survient et ils doivent fuie la ville dévastée. Commence alors pour eux un fabuleux périple à travers des territoires inconnus…

Pour voir ma chronique en vidéo, c’est par ici 🙂

La première chose qui m’a marquée, en commençant ce livre, c’est le point de vue adopté. On croit d’abord à un « nous » général, désignant les hommes, les humains – et c’est sans doute ça, au début –, mais on comprend peu à peu que la narratrice n’est autre que la fille de Hama et Bo, avant même qu’elle soit née. J’ai trouvé que ce choix de point de vue donnait quelque chose de merveilleux au roman, comme si une histoire nous était racontée. J’entendais presque le feu qui crépitait, les marshmallows qui grillaient, la forêt qui respirait…

Lire la suite

Publicités

Au bord du vide

Version américaine : All The Bright Places, par Jennifer Niven. 1er juin 2015, Random House Children’s Books, 400 pages.

Version française : Tous nos jours parfaits. 17 septembre 2015, Gallimard Jeunesse, 384 pages.

Quand Violet Markey et Thedore Finch se rencontrent, ils sont au bord du vide, en haut du clocher du lycée, décidés à en finir avec la vie. Pour Violet et Finch, c’est le début d’une histoire d’amour bouleversante, l’histoire d’une fille qui réapprend à vivre avec un garçon qui veut mourir. Lire la suite

Cinq contes pour sorcier

Les Contes de Beedle le Barde, J.K.Rowling. Éditions Gallimard, 2008, 128 pages.

-Résumé-

Chez les humains, l’enfance est bercée par des contes de fées. Chez les sorciers, elle l’est aussi. Cinq contes magiques, transportant les Moldus dans le monde d’Harry Potter, agrémentés de notes plus ou moins sérieuses par Albus Dumbledore.

-Mon avis-

Harry Potter… Quand on me dit ça, j’ai tout de suite en tête cette série qui a accompagné toute ma dernière année de primaire. Mais, on oublie parfois (voire on ignore !) que l’univers de Poudlard s’est étendu à d’autres livres.

Lire la suite

Vous avez dit « respirer » ?

terrienne

Terrienne, de Jean-Claude Mourlevat, Gallimard Jeunesse, 2011, 407 pages.

« – Vous venez de « là bas », mademoiselle, de « l’autre côté » ?
– Oui.
– Si vous voulez éviter les ennuis, il ne faut pas montrer que vous respirez.
– Pardon ?
– Votre poitrine qui se soulève, votre bouche qui s’entrouvre, le bruit que vous faites…
– Je ne comprends pas.
Elle a levé les yeux au ciel.
– Je ne sais pas pourquoi vous êtes ici, et je ne veux pas le savoir. Je n’aurais pas dû vous faire accepter à l’hôtel. Je me suis mise en faute. Mais vous ne ferez pas long feu si vous continuez comme ça. Vous serez prise. »

Lire la suite

Tout semble possible la nuit quand le reste du monde est endormi

« Pourquoi l’univers ne serait-il pas né de l’un des objets les plus étonnants, bizarres, magiques de l’univers ? Un œuf. Un seul œuf ! Et si, cela est vrai d’une manière ou d’une autre, alors tout l’univers est comme un oiseau qui vole à travers le temps. Et chaque fois que lui même pond un œuf, un nouvel univers est créé. Ainsi, univers après univers, une nuée d’univers vole à travers le temps. »

Triple chronique de ce livre, sublime à l’unanimité.

Je m’appelle Mina, de David Almond. Gallimard Jeunesse, 12 janvier 2012, 320 pages.

-La Chameauteure-

Tant à dire et pourtant si rien… Je m’appelle Mina est assez indescriptible, comme un objet sans formes, avec des couleurs inconnues. Oui, voilà, des couleurs inconnues. Les couleurs d’un monde nouveau, empreint d’une grande, grande douceur. Lire la suite