Une aventure littéraire

Afficher l'image d'origineCette année, j’ai participé au prix Goncourt des lycéens avec ma classe de première Littéraire.

Mais qu’est-ce que c’est, le Goncourt ?

C’est un prix littéraire décerné à un livre, parmi une sélection, par jury, composé de dix personnes, identique chaque année (sauf décès). Le premier prix a été décerné en 1903, à la suite de sa création par les frères Goncourt, à John-Antoine Nau pour Force Ennemie.

Le prix Goncourt des lycéens offre la chance aux lycéens de pouvoir lire et juger au même titre que les adultes jurys du Goncourt, la même sélection de livres. Les classes sélectionnées ont deux mois pour lire une douzaine de livres, élire leurs favoris, un représentant par classe (ayant lu tous les ouvrages) qui se rend aux rencontres régionales. Mais il n’y a heureusement pas que les représentants qui ont accès à des rencontres ; des rencontres pour toutes les classes participantes se déroulent au cours du mois d’octobre et de novembre pour rencontrer les auteurs.  Le prix étant né à Rennes, les rencontres nationales s’y déroulent (Bretagne, ouais !).

La première rencontre a eu lieu le mercredi 12 octobre ; nous avons rencontré Gaël Faye, Régis Jauffret, Romain Solcombe, Leïla Slimani, Magyd Cherfi, Natacha Appanah, Yvan Jablonka et Jean Baptiste Del Amo, auxquels nous avons pu poser des questions. Cette rencontre a été très riche et j’ai pris beaucoup de notes ; cela ne vaudra pas la rencontre, mais je pourrais essayer de vous retranscrire les dires des auteurs (extrêmement intéressants) sur leurs livres si vous le souhaitez. Dites-moi !

L’an dernier, le prix Goncourt des lycéens a été décerné à « D’après une histoire vraie » de Delphine de Vigan. L’avez-vous lu ?

La sélection du Goncourt des lycéens de cette année est composée de 14 romans. (petit résumé ou quelques mots sur le livre, pas pour vous donner envie de les lire, mais pour vous donner une idée de ce dont ils parlent, c’est très maladroit )

Tropiques de la violence, de Natacha Appanah : l’enfer d’une jeunesse livrée à elle même sur l’île française de Mayotte.

Petit Pays, de Gaël Faye : un récit, non autobiographique mais inspiré de l’auteur lui même , sur l’enfance d’un petit garçon du Burundi qui y grandit dans les années 90.

Babylone, de Yasmina Reza :  sorte de huis clos dans un appartement, entre voisins, sous le regard d’Elisabeth, dont nous suivons les pensées.

L’insouciance, de Karine Tuil : exploitant beaucoup de thèmes durs (la guerre, le chantage politique, le racisme…), L’insouciance mêle 4 histoires qui se croisent avec une histoire complexe et riche.

L’affaire Léon Sadorski, de Romain Solcombe : la seconde guerre mondiale vu sous l’oeil d’un policier français, antisémite, égoïste, qui se retrouve accusé de trahison.

Laëtitia ou la fin des hommes, de Yvan Jablonka : vous avez certainement entendu parler de Laëtitia Perrais, cette jeune femme assassinée, découpée et jetée dans un lac en 2011 ; ici est retracée son histoire et l’enquête de l’auteur, ce dernier ayant la véritable volonté de ne pas faire d’elle qu’un fait divers, une personne existant le jour de sa mort seulement.

Chanson douce, de Leïla Slimani : Louise, nourrice, a tué les enfants qu’elle gardait. L’auteur nous plonge dans tous ces mois qui ont précédé le drame.

Possédés, de Frédéric Gros : En 1630, des religieuses possédées effraient la population. Urbain Grandier, prêtre, est accusé d’être celui qui a amené ces démons.

Cannibales, de Régis Jauffret : échange passionné, carnassier entre deux femmes, une l’ex femme et l’autre la mère d’un commun homme, Geoffrey.

Continuer, de Laurent Mauvignier : Entre les montagnes du Kirghizistan, à dos de cheval, s’échappent Sibylle et son fils Samuel ; elle veut « retrouver » ce dernier qui s’éloigne d’elle.

Ma Part de Gaulois, de Magyd Cherfi (chanteur de Zebda) : entre autobiographie et fiction, Magyd Cherfi raconte l’année de terminale du seul adolescent de la cité (à Toulouse) qui passe le bac.

Règne Animal, de Jean Baptiste Del Amo : Sur 4 générations, nous suivons l’évolution une exploitation de porcs, d’héritiers en héritiers, entre les guerres, les évolutions agricoles…

La succession, de Jean-Paul Dubois : Paul a quitté sa famille depuis longtemps pour vivre sa vie de pelotari professionnel aux Etats-Unis, cette famille qui semble frappé par la folie ; après le décès de son père, il doit revenir en France et se retrouve écartelé entre son héritage et sa vie américaine.

L’enfant qui mesurait le monde, de Metin Arditi : l’histoire d’un petit autiste dans un monde d’adulte, sur une île grecque, entre sa mère qui ne sait plus comment le gérer, Eliot, le nouveau voisin, venu résoudre un mystère inachevé, et tous les habitants d’île.

Image4.jpg

Notre lycée n’était pas un lycée Fnac (les lycées sponsorisés par la Fnac reçoivent les livres par la Fnac) ; nous avons donc eu les livres par un libraire de la ville, et par chance, une semaine avant la plupart des lycées (ce qui n’est pas négligeable). 5 exemplaires de chaque livre ; 32 élèves ; cela permettait de pouvoir accéder aux livres sans trop de difficultés.

Le challenge était de tous les lire entre début septembre et début novembre… 14 livres en 2 mois ! Autant dire qu’il fallait tenir le rythme entre les cours et les devoirs, et ne pas se décourager.

Et j’ai réussi ! Je suis plutôt fière à vrai dire d’être allée au bout de ce défi, contente de ne pas avoir lâché l’affaire. C’est un véritable challenge à relever, très motivant quand on voit qu’à la clé, on peut accéder à la rencontre régionale (reste à me faire élire par ma classe ahah). Et même simplement un défi personnel. En tout cas, je ne regrette pas d’avoir mené cette aventure.

Et vous, avez-vous déjà participé au Goncourt des Lycéens ? Qu’est-ce que vous en avez retenu, si oui ? Et si non, l’aventure vous tenterait ?

J’ai rédigé des chroniques pour chacun des livres ; assez courtes, mais cela peut permettre d’avoir un avis. Dites-moi en commentaires si cela vous intéresserait 🙂

Capture d’écran 2015-04-18 à 19.46.10

Publicités

9 réflexions sur “Une aventure littéraire

  1. J’avais lu « D’après une histoire vraie » de Delphine de Vigan et j’avais vraiment beaucoup aimé (mis à part le fait que j’ai trouvé certains passages assez répétitifs…). Tu l’as lu ?

    Pour le prix Goncourt je n’y ai jamais participé, mais c’est super que tu aies réussi à lire les quatorze livres ! 😀 Et oui, je lirais tes chroniques avec plaisir si jamais tu décides de les poster.

    J'aime

    • Non, j’ai vraiment découvert cet évènement cette année seulement ! (avant je ne connaissais que de nom)
      D’accord, alors j’organise tout ça !

      J'aime

  2. Ce prix à l’air vraiment bien, et les livres ont tous l’air très intéressants !
    Bon, je suis en troisième mais j’espère que l’année prochaine mon lycée y participera !
    En tout cas, j’ai vu presque tous les livres à la médiathèque donc je pense que j’en emprunterai quelques uns (et oui, je veux bien tes chroniques ! 🙂 )

    J'aime

  3. Oh ce doit être une belle expérience ! Mais en fait les livres sélectionnés pour le Goncourt et pour le Goncourt des lycéens dont les mêmes ? Parce qu’il me semble que Chanson douce a eu le Goncourt…
    Je n’ai lu aucun de ces livres –‘ lequel as-tu préféré ? Et lequel avez-vous choisi avec ta classe ?

    J'aime

    • Eh oui, ce sont les mêmes ! Le vote est simplement différent 🙂 Il y avait deux livres en plus dans la sélection du Goncourt que dans celle du Goncourt des lycéens, mais les quatorze autres sont les mêmes.
      Personnellement, j’ai adoré Petit Pays de Gaël Faye (je te conseille d’aller écouter ce qu’il fait aussi, c’est génial), L’insouciance de Karine Tuil, Cannibales de Régis Jauffret… Nous n’avons pas encore choisi, je crois que nous allons faire ça cette semaine !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s