Quand la musique se met au vert

WeLoveGreen_logoCe qui est cool, quand on a un père avec les même goûts musicaux que soi, c’est qu’il nous emmène à des concerts. Et quand un festival de musique se déroule à vingt minutes à pied de chez moi, on n’hésite pas : je suis donc allée ce dimanche au festival We Love Green avec mon père et mon oncle, et voilà une petite description du festival tel que je l’ai vécu !

Petite intro explicative : We Love Green est un festival de musique assez varié, qui en est à sa 5ème édition cette année, et qui a duré tout le week-end du 4 et 5 juin. Il se déroule dans le bois de Vincennes et a pour but de sensibiliser le public aux problèmes actuels, très particulièrement à l’écologie (d’où le nom). Il comporte trois scènes, une petite scène de débats (mais je n’ai assisté à aucun), et tout un tas de vendeurs de nourriture bio hors de prix. Je n’y suis allée que le dimanche, à partir de 15h environ, et jusqu’aux alentours de minuit.

Place aux critiques maintenant !


-The Limiñanas & Pascal Comelade-
liminanasOn est arrivés en cours de concert, mais plutôt au début, donc on les a quand même vu assez longtemps. Ils sont sept Français plutôt rock, mais relativement doux, c’était d’ailleurs un peu dommage en live : l’ambiance n’était pas très mouvementée. Tout de même un bon moment, bougeant et chaleureux, à coup de tambourins et de guitares électriques, ils font un excellent échauffement pour se préparer à des concerts plus agités ^^ Par contre, j’ai écouté un peu leurs enregistrements studios, et ça me plait beaucoup moins… Les voix doucereuses, quand il n’y a pas l’énergie du concert pour les remuer un peu, c’est pas trop mon truc.

Photo du festival We Love Green, mais pas prise par moi


FatWhiteFamily-Fat White Family-
Et ça commence déjà à se bouger un peu plus avec ce groupe anglais, qui est franchement barré à six sur scène (le chanteur ressemblait légèrement à un fou) ! Leur musique a des relents bien agréables de rock anglais sixties, en beaucoup plus trash, très explosif et brutal, avec guitares surexcitées et beuglements dans le micro. On peut penser qu’avec un style comme ça, ils ne sont bons que pour les concerts, mais j’ai écouté un tout petit peu de leurs chansons en studio, et ça reste très bon et très énergique !

Fat White Family

Encore photo du festival pas de moi


-Ariel Ariel-
ArielArielEux, on est passés jeter un œil entre deux concerts parce que rien d’autre ne nous intéressait pour le moment, et on est assez vite repartis. C’est pas que c’était pas bien, mais c’était plutôt du genre expérimental/planant, et nous qui sortions de la sauvagerie des Fat White Family, on a eu du mal à se mettre dans l’ambiance toute douce et poétique du groupe (français, et plutôt nouveau). Mais si certains d’entre vous sont intéressés par l’indie pop vocale (avec de superbes voix d’ailleurs), je vous conseille d’aller voir, ils sont très bons dans ce qu’ils font !

img_7224

Toujours We Love Green, toujours pas moi


-The Savages-Savages
Ahhhhh par où commencer 😀 Mon concert préféré du festival. Quatre anglaises (enfin la chanteuse est moitié française) et leur groupe punk-rock, fidèles à leur nom : sauvages. De l’énergie à revendre, des mélodies enflammées, une guitare nerveuse à souhait et un ensemble très convaincant. Bon, au concert, les réglages étaient hyper mauvais, donc on entendait à peine la voix sous les instruments et ça ressemblait plutôt à du bruit continu, mais ça ne m’a pas empêchée de me déchaîner (et de perdre mon père et mon oncle dans la foule au passage). J’ai ensuite un peu écouté leurs enregistrements studios, un peu plus propres donc, et je confirme : du très, très bon rock féminin ! Me reste plus qu’à acheter leur album.

Cette fois, les deux photos sont de moi, la chanteuse a été portée juste au-dessus de moi (et m’a touché la main, wah, je suis bénite par le pouvoir du rock)


-Lido-
LidoOn (mon père et moi, mon oncle était déjà parti) était assis dans des chaises longues en attendant le prochain concert intéressant, et on a entendu des acclamations venant de la scène d’à côté, alors vu qu’on avait rien de mieux à faire, on est allés voir. Lido, c’est un DJ et chanteur norvégien du genre nouveau « trap nintendo » (en gros, des remix electro), fort potable à mon goût. Il a su bien ambiancer son public, et même si c’était somme toute assez classique et répétitif, j’ai passé un bon moment à écouter son autotune, ses claviers et sa batterie bien forte ! Personnellement pas quelque chose que je réécouterai, mais je le conseille aux amateurs du genre. Il est très connu je crois, il fait pas mal de collab avec des pop stars actuelles. (En plus il était sympa.)

Encore une de mes photos


Son Little performs a set at NPR's 2015 CMJ showcase, which took place at (Le) Poisson Rouge in New York City on Oct. 14, 2015

Photo ni de moi, ni du festival

-Son Little-
Ils étaient sur la scène des débats, toute petite, donc il y avait à peine une centaine de spectateurs. On a attrapé les trente dernières minutes de ce chanteur californien, au hasard des scènes, et c’était une jolie surprise : entre blues et rock, ses longues chansons parfois douces, parfois plus rythmées, sont portées par une belle voix grave et chaude. Ce n’est pas vraiment ce que j’écoute d’habitude, mais je vais vite remédier à ça, et je vous conseille de faire de même si vous cherchez une ambiance rock de qualité mais pas déchaînées pour autant, et/ou un concert sympa mais pas fatiguant.

Celle-ci est aussi de moi ^^


-Air-
AirDe même pour Air : nous sommes arrivés en fin de concert, sur la grande scène, donc derrière une grosse grosse foule. Même de là, on a pu profiter du duo français, star de l’electro : fut un temps où ils étaient aussi renommés que Daft Punk, mais ils ont moins bien vieillis et il faut avouer que la musique que j’ai entendu à leur concert faisait franchement datée. C’était assez planant, avec une batterie puissante malgré tout, du synthé et des bruitages électroniques dans tous les sens. J’ai bien aimé, mais pas de quoi s’extasier, je n’irai pas réécouter.

Photo de moi, on était vers le centre du public, ça vous donne une idée de la taille des concerts !


Photo du festival, pas de moi (évidemment, vu le gros plan)

-PJ Harvey-
PJ Harvey ! La grande légende ! …Bon, j’avoue que je n’avais jamais entendu parler d’elle avant que mon père ne m’explique que c’était LA reine du rock des années 90. Du coup, j’étais super excitée pour son concert, qui était le dernier à 22h30 ; en fait, si je parle depuis tout à l’heure de groupes qu’on a vu « pour passer le temps », c’est parce que c’est elle qu’on attendait, mon père et moi. Et en fait, ben… C’était super décevant. Elle est entrée en grande pompe, avec ses neufs musiciens et ses mouvements de danse mis en scène, devant un public de fans surexcités, mais le problème, c’est que cette ambiance « majestueux » est restée tout le concert. C’était très chouette, hein, magnifique voix, mélodies envoûtantes, mais c’était juste pas du rock. Un peu dommage, pour une star du rock… Elle jouait du saxo, mais jamais de la guitare, pour laquelle elle est pourtant bien connue, on était très loin des Fat White Family qui se versaient de la bière sur la tête ou des Savages qui se jetaient dans le public. Bon, c’est pas exactement le même registre, en même temps, mais vous me comprenez, c’était mou, quoi ^^ Enfin, elle a fait une chanson qui bougeait. Tout le monde était assez déçu, mon père autant que moi, d’ailleurs pas mal de gens sont partis au milieu… Mais ne la détestez pas pour autant : je suis allée écouter ses anciens albums, et direct, ça en jette carrément plus ! Je comprends mieux son titre ! C’est excellent, elle a une voix sublime, un rock grave et vibrant, une énergie profonde, honnêtement, c’est magnifique. Bref, le concert en valait pas vraiment la peine, mais la chanteuse en elle-même est bluffante. Vraiment. Écoutez. C’est un ordre.

Photo du festival prise par moi (ouaip, il faisait nuit là (bon en même temps il était 23h))


 Et voilà, c’est tout ce que j’ai vu ! En conclusion, des groupes sympas, quelques concerts géniaux, et un festival auquel je reviendrai peut-être l’an prochain ! Si vous habitez dans les environs, pensez à jeter un œil au programme en juin prochain 🙂 Par contre, que ce soit pour ce festival ou n’importe quel autre, oubliez pas de prendre des bonnes chaussures, parce que 1) 9h de concerts, je vous assure que ça détruit les pieds, même avec les quelques pauses chaise-longue qu’on a pu avoir, et 2) merci au merveilleux temps de juin à Paris, c’est 9h à patauger dans la boue x)

L’état de mes Docs après le festival

Signature Violette

Publicités

4 réflexions sur “Quand la musique se met au vert

  1. Ca avait l’air sympa tout ça. J’a écouté Fat White Family – Whitest Boy On The Beach, mais ce n’est pas vraiment mon truc. Après chacun ces goûts.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s