Te souviens-tu ?

couv-memorex_x3301Memorex, de Cindy Van Wilder. Gulf Stream éditeur, 6 mai 2016, 408 pages, 17€.

2022. Cela fait un an que la vie de Réha a basculé. Un an que sa mère est morte dans un attentat contre sa fondation, Breathe. Un an que son père, un scientifique de génie, ne quitte plus Star Island, l’île familiale. Un an qu’Aïki, son frère jumeau, son complice de toujours, s’est muré dans une indifférence qui la fait souffrir.

Au coeur de l’énigme : Memorex, la multinationale pharmaceutique de son père, ainsi que ses expérimentations sur la mémoire. Des expérimentations qui attisent les convoitises de personnages puissants et sans scrupules, prêts à tout pour accomplir leurs rêves les plus fous.

Je remercie les éditions Gulf Stream pour l’envoi de ce roman. Memorex m’avait interpelée dès l’annonce de sa sortie, quand j’ai vu son auteure. Cindy Van Wilder a écrit la trilogie fantasy Les Outrepasseurs – une saga à laquelle je n’avais pas vraiment accroché, à ma grande frustration au vu de toutes les critiques élogieuses. J’avais hâte de retenter ma chance avec Memorex, qui ne se situe pas dans la fantasy (un genre avec lequel j’ai du mal), mais plutôt dans la science-fiction.

J’ai donc commencé ce livre, avec tout de même beaucoup d’appréhension. Et pourtant, dès les premières pages, j’ai été happée. Je crois que je n’étais jamais entrée aussi vite dans un livre : au bout de quelques chapitres, alors que l’intrigue n’avait pas encore commencé, je vibrais déjà avec Réha et les autres personnages et avec la plume de l’auteure. Et j’ai adoré, du début à la fin.

Tout d’abord, l’intrigue est parfaite. Juste assez complexe : on ne s’ennuie jamais, on réfléchit, mais on ne s’y perd pas non plus. Un tout petit peu futuriste, mais tout de même très plausible ; les événements, notamment l’attentat (qui a lieu un an avant le début du roman) résonnent dans nos cœurs et sont d’une actualité effrayante. On s’identifie très facilement à Réha et on adhère à elle avec une facilité déconcertante. Tous les personnages sont extrêmement réalistes, autant que l’intrigue, si bien que tout semble réel. C’est une histoire qui nous emporte et ne nous lâche pas, même après avoir refermé le livre.

Le rythme est haletant, mais on a tout de même le temps de reprendre son souffle grâce aux passages « hors de l’intrigue » à la fin de chaque chapitre : on se retrouve dans la tête d’un autre personnage, dans un autre lieu et à un autre moment. J’ai toujours adoré les principes dans ce genre, car ça nous permet d’en savoir plus que le personnage principal, et ainsi d’essayer de deviner le dénouement.

J’aurais aimé en apprendre plus sur Réha, sur celle qu’elle était avant l’attentat, et sur son amie Ilse. Bref, je crois que j’aurais voulu un peu plus de « vie quotidienne », de soucis de tous les jours, peut-être, mais l’auteure a choisi de ne pas du tout s’axer sur ça, et ça ne m’a pas dérangée pendant la lecture.

L’écriture de Cindy Van Wilder est poignante, très rythmée par moments et douce à d’autres. Bref, elle s’adapte parfaitement au roman et contribue en grande partie à le rendre impossible à lâcher ! J’admire l’auteure pour le monde et l’intrigue qu’elle a réussi à construire et à raconter, une qualité que j’avais déjà remarqué dans Les Outrepasseurs.

Bref, un roman génial, intelligent, plein d’actions, de surprises, et de beauté. Un livre inclassable qui sort vraiment du lot !

Tic-Tac-Toe

Publicités

2 réflexions sur “Te souviens-tu ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s