Réveiller les souvenirs enfouis

Quelqu’un qu’on aime, de Séverine Vidal. Editions Sarbacane, 26 août 2015, 202 pages.

« Matt craignait le pire. Il sent sur son cou la main de son grand-père, qui prend la parole :

– Je perds la mémoire. Et ce jeune homme, assis là, il m’emmène en tournée à travers les USA pour réveiller les souvenirs enfouis. C’est pas beau, ça ?

Antonia et Luke hochent la tête, ensemble, parce qu’ils sont émus, Matt le voit dans le rétro. Gary relâche son étreinte et :

– Qui pourrait rêver meilleur petit-fils, hein ?

Matt craignait le pire et ce n’est pas ce qui est arrivé. C’est même tout le contraire. »

Matt a un projet fou : refaire avec son grand-père Gary la tournée d’un crooner mythique des années 50, Pat Boone. Un road-trip pour rattraper au vol les souvenirs qui s’échappent…

Tout d’abord, un immense merci aux éditions Sarbacane pour m’avoir permis de découvrir ce roman !

Séverine Vidal, c’est une auteure que vous connaissez peut-être, notamment pour avoir écrit le roman du Je Bouquine d’octobre 2014, Un cœur en équilibre, qui a été un véritable coup de cœur pour moi. Je me suis donc lancée avec confiance dans ce roman, dont le titre, la couverture et le résumé me faisaient très envie.

J’ai dévoré Quelqu’un qu’on aime en une journée. C’est un petit roman, d’accord, mais il avait également ce petit quelque chose, ce souffle de vie qui me faisait tourner les pages, encore et encore, pour continuer ma lecture. Par pour savoir la fin. Juste pour continuer, pour aimer.

L’écriture de Séverine Vidal est magnifique. Pas trop simple, ni trop pompeuse, un parfait équilibre entre originalité et beauté. Mais l’âme de ce roman, ce qui le rend vivant et pétillant, ce sont les personnages. Gary, le grand-père Alzheimer, et Matt, son petit-fils attentionné, sont très vite rejoints dans leur projet de voyage par toute une tripotée de personnages : Amber, 18 mois, qui s’avère être la fille de Matt ; Luke, ado en fugue ; et Antonia, prête à changer de vie.

Et c’est ça qui fait la richesse de ce roman : tous les personnages sont hauts en couleur, pleins de vie, et on s’attache à eux. On est embarqué dans leur road-trip de folie à travers les États-Unis, de la vieille musique dans la tête, et on voit leur petite famille se former peu à peu. On voit Gary qui oublie, qui se rappelle, qui se raccroche à son carnet, à ces bribes de souvenirs qui reviennent, pour ne pas oublier ; on voit Luke qui se confie, Amber qui veut sa maman. On rit, on pleure. C’est touchant. C’est beau.

Au final, Quelqu’un qu’on aime est vraiment un roman magique, à dévorer, à savourer, qui nous rappelle l’importance des souvenirs, mais aussi l’importance du moment présent.

Tic-Tac-Toe

Publicités

11 réflexions sur “Réveiller les souvenirs enfouis

  1. Acheté hier grâce à ta chronique ! (j’avais aussi adoré Un coeur en équilibre) je le lirai plus tard par contre (j’ai peur de le finir trop vite pendant les vacances)

    J'aime

  2. Je n’avais pas entendu parler de ce livre, mais je connaissais déjà Séverine Vidal (que j’ai d’ailleurs eu la chance de rencontrer *-*) par « Un coeur en équilibre » que j’avais moi aussi beaucoup aimé. Si ce roman est dans ma médiathèque je le prendrais avec plaisir, merci pour ta jolie chronique 🙂

    J'aime

  3. Je ne connaissais que deux noms me souvenant avoir vu des avis pour la plus part positifs (je crois bien que je n’ai vu que ça en fait) et il a l’air super, ta chronique donne envie ! Si comme tu dis il est basé sur l’importance du passé et du présent alors il me tente ! 😀 ❤

    Camille 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s