Gourmandises littéraires #2

Le 11 août, c’était l’anniversaire de notre très chère Leeko (wééé ! confettis ! keurs ! paillettes !). Alors quoi de mieux pour le fêter (en retard, certes, mais chut) que de lui préparer des gourmandises littéraires ?

L’été touche à sa fin. Mais il est encore temps d’écrire ! Pour cela, on vous propose, dans la continuité d’un article posté il y a un peu plus d’un mois, quatre nouvelles gourmandises littéraires qui viennent clore la série des recettes d’écriture.


Cahier 2

Cinquième recette : Pièce montée au Cadavre Exquis

Pour au moins trois dégustateurs

Comme pour tout Cadavre Exquis, se mettre en rond et se munir d’un papier. Désigner la première personne qui écrira un paragraphe pour débuter une histoire. Elle pliera ensuite la feuille pour cacher son passage, en laissant tout de même sa dernière phrase apparente. Faire passer le papier à la personne suivante, et répéter la même opération jusqu’à que tout le monde soit passé ou que l’histoire soit finie. Le récit aura ainsi une consistance relativement cohérente, à déguster sans modération. Adapter la longueur du texte selon le nombre de dégustateurs, voire faire plusieurs passages chacun…

Sixième recette : Gâteau Fourre-Tout

Pour un promeneur solitaire

Se munir d’un dictionnaire. L’ouvre cinq fois au hasard, et noter sur un papier le 14ème mot de chaque page. Écrire une histoire avec ces cinq mots.

Adaptable selon les moyens du bord : pointer cinq lieux sur une carte, cinq objets/personnes dans un journal, etc. Bref, soyez créatif, en veillant à ce que ça reste dur 😉

Ecriture 2Septième recette : Mille-Feuilles littéraire

Pour trois morfales, dont un dessinateur

Attention, nécessite un certain sens artistique ! Pour le premier marmiton : écrire un texte. C’est tout. Le tour au second : illustrer le texte du premier. Pas d’inquiétude, l’esthétique n’est pas requise… Place au troisième : sans avoir lu le texte de base, regarder attentivement le dessin. En tirer une histoire, qui va avec le dessin… Illustrer littérairement l’illustration illustrant le texte, en somme ! Et puis, comparer les deux textes !

Huitième recette : Tarte tatin manuscrite

Pour un, deux, trois… Autant qu’il vous plaira !

Recette spéciale, puisqu’elle se fait… A l’envers ! Se mettre en rond, puis désigner le premier cuisinier, qui écrira la fin d’une histoire. Passer la feuille ou l’ordinateur (NB : un ordinateur serait plus pratique pour éviter de sous-estimer ou de surestimer la taille que prendra le récit) au suivant qui écrira un passage au-dessus du premier, passage censé être suivi par le premier écrit. Répéter l’opération jusqu’à arriver au début du récit. Quant aux misanthropes, pas de problème : la recette est faisable seul, même si l’inattendu a moins de place…


Et voilà ! N’hésitez pas à partager ce que vous avez écrit en suivant ces recettes, on sera ravis de vous lire ! Vous pouvez également proposer vos propres recettes, en commentaire aussi 😉 En espérant que ça vous aidera à savourer la fin des vacances et à survivre à la rentrée,

Capture d’écran 2015-04-27 à 11.56.50

 

Publicités

6 réflexions sur “Gourmandises littéraires #2

  1. J’adore la septième et la huitième ! 😀 La septième me fait penser à un jeu de société… je crois qu’il s’appelle Esquissé. ^^ Bref, super article ! 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s