C’est l’histoire d’une Brindille…

Cœur de Brindille, de Yves-Maris Robin. Editions Sarbacane, 3 juin 2015, 192 pages.

Lolita dite Brindille, une adolescente de 15 ans, vit seule avec sa mère, alcoolique notoire. Brindille ne rêve que de partir – d’abord et avant tout, pour revoir son frère aîné Angelo, incarcéré à Marseille.
C’est à l’occasion d’une rencontre foudroyante avec un jeune jongleur travaillant dans un cirque tzigane qu’elle concrétise ce désir… Pour Brindille, pas de doute possible : en cargo, à pied ou sur la selle d’un scooter, elle ira jusqu’au bout de son aventure… par le chemin où naissent les légendes !

Cœur de Brindille est un livre qui me tentait bien de par l’objet-livre (essentiellement la couverture et la typo du titre) très original. Un grand merci aux éditions Sarbacane pour l’envoi de ce roman.

Cœur de Brindille, c’est l’histoire de Lolita, alias Brindille, qui se retrouve emportée, accompagnée d’un irrésistible jongleur, dans un road-trip à travers la France. L’histoire commence par le schéma assez typique de la jeune fille coincée dans une vie trop petite, avec une mère alcoolique, et qui ne rêve que d’être libre. Pas vraiment d’originalité de ce côté-là ; et puis la vraie histoire commence. Brindille rencontre Diego, et en quelques pages, le road-trip démarre, et on est happé.

Si vous avez lu ma chronique des Petites Reines de Clémentine Beauvais, vous avez peut-être compris que je suis une grande fan de road-trips. J’ai donc été agréablement surprise par cet aspect de l’intrigue, qui rend le roman très prenant et original. Surtout que ce n’est pas un road-trip comme les autres : il commence à bord d’un cirque tzigane, pour se poursuivre en auto-stop, en Vespa et enfin en bateau. Et ce road-trip, il a un but : Brindille cherche à rejoindre son frère ainé Angelo, incarcéré à Marseille.

A cette intrigue se mêle le point de vue dudit Angelo, enfermée dans sa cellule, et celui du professeur de Brindille, prêt à tout pour la retrouver. Le livre prend une allure de thriller, avec une course poursuite qui s’engage. Et bien sûr, il y a l’histoire d’amour de Brindille et Diego, un poil irréaliste mais très touchante.

De l’aspect de l’histoire, donc, j’ai été agréablement surprise par cet entremêlement d’intrigues très bien mené et par toute cette ambiance, ce petit quelque chose dans les personnages, assez indescriptible.

J’ai beaucoup aimé Brindille : débrouillarde et insolente, elle a une personnalité intéressante. Diego, je l’ai trouvé un peu plus cliché (de par son côté magnifique-et-irrésistible), mais cela ne m’a pas dérangée plus que ça. Le problème, c’est qu’on a du mal à s’attacher aux personnages, essentiellement parce qu’on ne connait pas leurs pensées.

Cependant ce défaut est en partie comblé par les lettres que s’envoient Brindille et Angelo – et que l’on découvre au fil de la lecture –, où, là, leurs ressentis sont présents. On comprend bien l’amour qu’ils se portent, ce qui les rend touchants et vivants.

J’ai trouvé le style d’écriture très joli, surprenant et là encore bien adapté à l’ambiance. La fin, en particulier, est sublime, et clôt magistralement bien ce livre. Finalement, c’est une très belle lecture, qui, malgré quelques défauts, vaut le coup d’être lue, ne serait-ce que pour se plonger dans cette ambiance surprenante et enrichissante.

Tic-Tac-Toe

Publicités

6 réflexions sur “C’est l’histoire d’une Brindille…

  1. J’ai reçu ce livre mais il ne me donnait pas envie (du fait du résumé) mais ta chronique vient de faire complétement changer mon point de vue. Je le commence ce soir !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s