« Life is in their hands– death is on their minds! »

12 angry men12 hommes en colère, 1957, de Sidney Lumet, avec Henri Fonda et Lee J. Cobb.

(traduction du titre pour les nuls en anglais : « La vie est dans leurs mains, la mort est dans leur esprit ! »

-Résumé- 

Dans les années 60, aux Etats-Unis, un adolescent de 18 ans venant d’un quartier malfamé est accusé du meurtre de son père et risque la peine de mort. Le film commence lorsque le jury composé de douze hommes se retire pour délibérer. Ces derniers, voulant terminer cette « corvée » au plus vite pour pouvoir rentrer chez eux, procèdent immédiatement  à un vote : onze sur douze votent coupable, or la décision doit être prise à l’unanimité. L’homme ayant voté non-coupable s’explique en disant que la vie ou non d’une personne ne peut être décidée en quelques minutes, et que l’adolescent mérite au moins une heure de réflexion sur sa culpabilité, ne serait-ce que par respect pour son jeune âge. Commencent alors des débats pour déterminer l’innocence ou non du jeune homme…

-Mon avis-

 Cela faisait fort longtemps que j’avais téléchargé ce film sans savoir du tout de quoi il parlait, et qu’il traînait, perdu, au fin fond de mon ordinateur. Et puis un soir, je me suis décidée à le regarder – je vous avoue que j’étais très réticente cependant, à cause du fait qu’il soit vieux, en noir et blanc… > . < Pourtant, au bout d’à peine 20 minutes de visionnage j’étais collée à l’écran, dans un état de tension extrême : je voulais absolument connaitre la suite de l’histoire. J’avais réellement l’impression d’être dans cette salle, avec ces douze hommes… Et je participais au débat à haute voix (oui, oui, je parlais toute seule devant mon écran ! ).

Ce film ne met pas seulement en scène une simple enquête pour déterminer la culpabilité ou non d’un accusé, il y a derrière cela des thèmes plus profonds comme la justice,  la peine de mort, l’impartialité dans ce genre d’affaire, la discrimination, le courage de tenir tête et d’exprimer ses convictions, même lorsqu’on est seul(e) face à un groupe…

Le plus impressionnant est que la scène se passe quasiment intégralement en huit-clos, c’est-à-dire dans le même endroit (la salle de débat) et avec les 12 mêmes personnages, et au fur et à mesure que le tension monte, les plans se font plus rapprochés, plus longs, et on apprend peu à peu à connaitre la personnalité de chaque juré, leur profession, leur passé…

Le seul défaut que je pourrais trouver à ce film est le fait que le personnage principal, celui qui tient tête à tous, soit un peu trop parfait : il a toujours raison, il est calme quoi qu’il arrive, sûr de lui, gentil avec tous, il a un sens extraordinaire de la justice, mais aussi de déduction… bref, on ne peut lui trouver que des qualités.

Mais le fait que le film soit si extraordinaire, qu’il nous tienne en haleine pendant plus d’une heure et demie, nous fait oublier cela. Lorsque j’ai terminé ce chef-d’œuvre je n’ai pas arrêté d’en parler à tous mes proches, de l’analyser avec eux…

Donc je ne peux que vous conseiller de regarder ce film, et ne vous laissez pas impressionner par le fait qu’il soit en noir et blanc, parce que malgré tout il est intemporel !

Capture d’écran 2015-04-19 à 11.55.24

Publicités

5 réflexions sur “« Life is in their hands– death is on their minds! »

  1. Je suis en train de remplir un carnet « film à voir » et du coup , je suis venue sur Aldiaphora faire le plein de conseils 🙂
    En fait, j’ai vu ce film; notre prof de français nous l’a passé. Je dois dire que je suis restée bluffée devant la persuasion du juré dissident. Ma prof, qui le passe chaque année à ses classes, devait en être à son douzième visionnage et pourtant, elle ne se lasse pas car elle voit toujours un détail de plus à chaque fois (un peu comme moi et les Harry Potter 😉 ).
    Elle nous a dit que pour accentuer cet effet de confinement et de chaleur, le réalisateur avait changé d’objectifs plusieurs fois au cours du film pour que les murs paraissent se rapprocher de plus en plus.
    Bref, tout ça pour dire que j’avais beaucoup aimé et que j’ai prévu de le regarder à nouveau avec ma mère 😉

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s