Mes dieux musicaux

AM

Le logo des Arctic Monkeys

Pour cette première chronique musique sur Aldiaphora, je souhaite vous présenter un groupe qui me tient vraiment à cœur…

Arctic Monkeys.

Que dire ? Ce sont des génies. Il y a un mot, en anglais, « eargasm », qui décrit cette sensation parfaite qu’on ressent quand une musique parcourt tout votre corps, vous fait oublier tout le reste, vous donne des frissons et vous fait passer par tous les stades émotionnels en même temps ( et en vous faisant occasionnellement sauter partout). Eh bien, c’est exactement ce que je ressens quand j’écoute la plupart des chansons des Arctic Monkeys. (pour faire vite je vais les appeler AM)

-Présentation du groupe (rapide, promis)-
C’est donc un groupe de rock anglais composé d’un chanteur/guitariste (Alex Turner), d’un guitariste solo/guitare rythmique (Jamie Cook), d’un bassiste/chœurs (Nick O’Malley) et d’un batteur/chœur (Matt Helders). Il a été créé en 2002 et a jusqu’ici sorti cinq albums (un sixième devrait sortir sous peu *-*) : « Whatever people say I am, that’s what I’m not » (ouais, ils aiment bien les titres longs), « Favourite Worst Nightmare », « Humbug », « Suck it and see » et « AM ». Ils sont très connus et assez récompensés d’ailleurs… Ils ont pour l’instant arrêté les concerts (POURQUOIIIIIII ?).

-Critique-

Je suis une fan inconditionnelle de ce groupe. Vous pouvez demander à mes amis : quand je parle à quelqu’un en écoutant les AM, il faut s’attendre à ce que la discussion soit entrecoupée de « MAIS JE LES AIME TELLEMEEEEEEEEEEENT » hystériques. Je suis tout simplement folle de leur musique, je vous assure qu’ils vont vous faire découvrir toute une palette d’émotions inconnues.
Déjà, il y a la voix si particulière d’Alex Turner (l’amour de ma vie) : grave, cassée, douce et puissante. À faire chavirer tous les cœurs. Cela, accompagné des chœurs : dans n’importe quelle chanson ça m’énerverait au plus haut point, mais chez les AM, les voix plus douces et aiguës de Nick O’Malley et Matt Helders en sourdine complètent parfaitement celle d’Alex Turner. PARFAITEMENT, vous dis-je. Et puis il y a les guitares, tellement énergiques, avec des motifs mélodiques simples mais entraînants et « catchy », comme le disent nos amis les anglophones (pourquoi, pourquoi on n’a pas tous ces mots-là ?), qui vous donnent envie de danser comme un-e fou-folle, sans vous arrêter. Et les paroles ! Je vous l’accorde, ce ne sont ni des paroles percutantes, ni des paroles très poétiques, ni des paroles étonnantes ou drôles. En revanche, et c’est là le plus important pour moi, ce sont des paroles qui collent parfaitement à la musique. C’est indissociable, elles vont ensemble à la perfection ! (je me rend compte que j’utilise un peu trop le mot « perfection » dans cet article ^^) Et puis, pour certaines, elles décrivent exactement ce qui se passe dans votre cœur…
La mélodie, les paroles, les instruments, les voix : tout est fait l’un pour l’autre, ils s’accompagnent, se marient, se complètent, sans aucun accroc. Et le résultat est magique : un énergie douce mais tellement puissante, énergique, émouvante, qui vous éclaboussera le cœur dès que vous appuierez sur « play ». Je vous dit, c’est la perfection incarnée, ce groupe !

-Mes préférés-

Voilà maintenant une petite liste des meilleurs albums et chansons selon moi.
À savoir : je ne vais sans doute vous conseiller quasi que leurs plus vieilles chansons, de très loin mes préférées. C’est dans leurs premiers albums qu’ils sont le plus énergiques, le plus explosifs, le plus rock quoi ! Les trois derniers albums sont un peu trop « mous » pour moi (enfin on parle quand même des AM, ça reste merveilleuxissime ! Mais par rapport aux premiers… Tout est relatif, disons !), bien que parsemés de pépites. Je vais vous détailler tout ça !
Déjà, très simplement : TOUTES les musiques de « Whatever people say I am, that’s what I’m not » et « Favorite Worst Nightmare » sont à écouter. Avec mention spéciale pour : la géniale Do the bad thing, la merveilleuse Balaclava, la superbe I bet that you look good on the dancefloor, la presque parfaite Old yellow bricks, la magnifique D is for Dangerous, l’extraordinaire Brianstorm, la renversante The View from the afternoon, la fabuleuse From the ritz to the rubble, la fantastique You probably couldn’t see for the light but you were staring straight at me… … Bon, je suis à court d’adjectif là. Dommage, j’aurais bien continué moi !
Passons aux albums suivants… « Humbug » n’est pas si mal, avec quelques petits trésors, à commencer par Crying Lightning, moins rythmée, mais chaude et enveloppante, et puis, Potion Approaching, Red right hand, My propeller, l’étrange Pretty Visitors
J’aime moins « Suck it and see » (titre étrange, je sais, pas de commentaire), moins explosif que ses prédécesseurs. Enfin il y a quand même Brick by brick, Library pictures et She’s thunderstorms que j’aime beaucoup.
Enfin le dernier album, « AM », nous apporte quelques petites merveilles ! Déjà les très connues Do I wanna know et RU mine, que vous avez déjà sans doute entendues, et si ce n’est pas le cas…. Réparez-ça vite ! J’adore aussi Why’d you only call me when you’re high (long clip en approche, la musique ne commence qu’à 1.37). Sans oublier Knee SocksSnap out of it et I wanna be yours.
Leur sixième album devrait sortir vers la fin de l’année. J’en attends des merveilles (et prions pour qu’ils recommencent les concerts après !)
(J’espère que les liens que j’ai mis sont bons…)

Et en bonus spécial Violette… Les paroles de « Do the bad thing » et « Do I wanna know », que j’aime vraiment beaucoup (bien sûr, c’est toujours mieux en écoutant les musiques en même temps ^^ !) J’espère ne pas me tromper et les recopier correctement !

Paroles de « Do the Bad thing » :

« Do the bad thing
Take off your wedding ring
But it won’t make it
That much easier
It might make it worst

Oh the night’s like a whirlwind
Somebody’s girlfriend is talking to me
But it’s alright she’s saying
That he’s not gonna slap me
Or try to attack me
He’s not the jealous type
And I only need to get half an excuse and I’m away
But when there’s no excuses that’s much easier to say

I’ve been before
And all these capers makers to the floor
Then to ignore
She’s talking but I’m not entirely sure

Do the bad thing
Take off your wedding ring
But it won’t make it
That much easier
It might make it worst

Oh I suddenly saw that
Somebody’s partner is talking to me
But I don’t know that is what she isn’t
She murmures things to confirm that the tragedy is true
And I knew how could she not she could have anyone she wants
And I’m struggling to think of an immediate response

Like I don’t mind
Be a big mistake
For you to wait
And help me waste your time
Really love is fine
Said « Really love is fine » !

And then the first time it occurs that there was something to destroy
I knew before the invitation that there was this ploy
Oh but she carried on suggesting, I struggled to refuse
She said « It’s the red wine this time » but that is no excuse. »

Paroles de « Do I wanna know » :

« Have you got colour in your cheeks ?
Do you ever get that fear that you can’t shift
The type that sticks around like something in your teeth ?
Are there some aces up your sleeve ?
Have you no idea that you’re in deep ?
I dreamt about you nearly every night this week
How many secrets can you keep?
‘Cause there’s this tune I found that makes me think of you somehow and I play it on repeat
Until I fall asleep
Spilling drinks on my settee

(Do I wanna know ?)
If this feeling flows both ways
(Sad to see you go)
Was sort of hoping that you’d stay
(Baby we both know)
That the nights were mainly made for saying things that you can’t say tomorrow day

Crawling back to you
Ever thought of calling when you’ve had a few ?
‘Cause I always do
Maybe I’m too busy being yours to fall for somebody new
Now I’ve thought it through

Crawling back to you
So have you got the guts ?
Been wondering if your heart’s still open and if so I wanna know what time it shuts
Simmer down and pucker up
I’m sorry to interrupt, it’s just I’m constantly on the cusp of trying to kiss you
I don’t know if you feel the same as I do
But we could be together if you wanted to

(Do I wanna know ?)
If this feeling flows both ways
(Sad to see you go)
Was sort of hoping that you’d stay
(Baby we both know)
That the nights were mainly made for saying things that you can’t say tomorrow day

Crawling back to you (crawling back to you)
Ever thought of calling when you’ve had a few ? (you’ve had a few)
‘Cause I always do (’cause I always do)
Maybe I’m too (maybe I’m too busy) busy being yours (being yours) to fall for somebody new
Now I’ve thought it through

Crawling back to you
(Do I wanna know ?)
If this feeling flows both ways
(Sad to see you go)
Was sort of hoping that you’d stay
(Baby we both know)
That the nights were mainly made for saying things that you can’t say tomorrow day

(Do I wanna know ?)
Too busy being yours to fall
(Sad to see you go)
Ever thought of calling darling ?
(Do I wanna know?)
Do you want me crawling back to you ? »

Voilà, c’est tout pour les Arctic Monkeys. Je ne vous encouragerai jamais assez d’aller les voir, vraiment, ce groupe est une perfection. Je suis sans doute un peu trop extatique quand je parle d’eux, excusez… Je vous avais prévenu, je suis de nature enthousiaste ^^ Au passage, si vous êtes usagers des chroniques musique de JB, vous avez  peut-être reconnu cette chronique, je l’y ai aussi posté 😉
Bonne (re)découverte, et bonne écoute !
Capture d’écran 2015-04-18 à 19.46.05

Publicités

10 réflexions sur “Mes dieux musicaux

  1. J’avais bien déjà lu la chronique sur JB, mais c’est pas un souci : elle est géniale ! 😀 Enfin tout ça n’empêche pas que je ne les écoute pas souvent du tout…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s