Cette belle surprise macabre

Brainless, de Jérôme Noirez. Gulf Stream Éditions, 21 mai 2015, 288 pages.

Jason, adolescent médiocre surnommé Brainless, habite une petite ville du Dakota du Sud où la jeunesse s’ennuie. Tous les jours, Brainless se fait une injection de formol, pour ne pas pourrir. Depuis qu’il est mort, les deux hémisphères de son cerveau peinent à communiquer. Son estomac ne digère que de la viande crue. Il a cessé de dormir et de respirer. En dehors de cela, son quotidien n’a pas beaucoup changé depuis qu’il est atteint du SCJH – le syndrome de coma homéostasique juvénile – depuis qu’il est un zombie, autrement dit… Il lui arrive seulement, de temps à autres, de se demander quel goût a le cerveau humain.

Mais parmi ses camarades de classe, certains ont des projets bien plus macabres.

Un immense merci aux Éditions Gulf Stream pour l’envoi de ce roman, qui, je dois dire, m’a agréablement surprise.

Alors que je m’attendais à une narration et un personnage simples — du fait que Brainless est un peu… endommagé —, j’ai été étonnée par la profondeur du personnage. Le roman, essentiellement au présent et à la troisième personne pour accentuer l’effet « mort-vivant », est ponctuée de « confidences de Jason » qui nous permettent de le découvrir par fragments. L’auteur arrive donc à rester cohérent, tout en creusant son personnage et en gardant un style prenant et plein de fraîcheur.

Il y a parfois aussi des changements de points de vue, que j’ai beaucoup aimés, car ils nous font découvrir les autres personnages — pas principaux, mais néanmoins importants ; et on finit par en savoir plus que le héros. C’est aussi ça que j’ai adoré : cet espèce de thriller complexe, qui fait que l’on reçoit des bouts d’intrigue petit à petit, tout en étant dans l’incapacité de comprendre ; jusqu’à la fin, où toutes les pièces du puzzle s’emboîtent, formant un tableau morbide et effrayant.

À ce thriller rythmé s’entremêle une jolie histoire d’amour, hétéroclite et inattendue comme je les aime. Au final, on entre dans ce livre sans vraiment savoir à quoi s’attendre, pour être happé par l’histoire, surpris, horrifié, amusé, et finalement en ressortir bluffé. Un roman prenant et passionnant, notamment par son originalité, qui oscille entre amour et horreur, fantasy et réalisme, formant une intrigue pertinente et complexe. Une belle surpirse macabre, à dévorer !

Tic-Tac-Toe

Publicités

12 réflexions sur “Cette belle surprise macabre

  1. Le résumé ne me fait pas très envie, ce n’est pas du tout le genre de romans que j’aime… Mais j’avais adoré « Fleurs de dragon », « L’empire invisible » et « Le Shogun de l’ombre » de Jérôme Noirez… 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s