Le 7ème art de l’hiver

Avec beaucoup de retard (mais mieux vaut tard que jamais), un rapide aperçu des cinq sorties principales de l’hiver 2014-2015. Et vous, qu’est-ce que vous avez vu ? 🙂

-Les Héritiers : entre rires et larmes, la mémoire-

Les Héritiers, 7 octobre 2014, de Marie-Castille Mention-Schaar, avec Ariane Ascaride, Ahmed Dramé

Les Héritiers, 7 octobre 2014, de Marie-Castille Mention-Schaar, avec Ariane Ascaride, Ahmed Dramé.

Qu’est-ce que j’ai aimé dans ce film ? Tout. Tout d’abord le fait que la première et la dernière scène n’aient pas de rapport avec la classe ou le concours, clôturant merveilleusement bien le film. Et puis tout le réalisme de la chose, parce que oui, les écoles de banlieue sont souvent difficiles, et parce que oui, ce qui s’est passé il y a 70 ans est horrible. Aussi à cause de la petite histoire : dans le film, l’un des élèves rêve de devenir réalisateur ; en fait, c’est ce même élève (enfin, l’acteur) qui a co-écrit le scénario du film, en racontant ce qui lui est vraiment arrivé – car c’est une histoire vraie (quoi, je ne suis pas claire ? >.<). L’évolution de l’ambiance de la classe, un brin surréaliste mais vraiment belle. Et puis le témoignage de Léon Zyguel, qui n’est pas un acteur mais un vrai vétéran, incroyablement touchant et poignant.

Au final, un film magnifique, avec des acteurs géniaux et un message immensément vrai. Nous aussi, en tant que jeunes, nous sommes des Héritiers, et nous aussi, nous nous devons de perpétuer le devoir de mémoire, afin que les erreurs de l’humanité ne soient pas oubliées et commises de nouveau.

Un magnifique 20/20, sans hésiter.


-Le Labyrinthe : belle adaptation d’un film grandiose-

Le Labyrinthe, 11 septembre 2014, de Wes Ball, avec Bylan O’Brien, Thomas Sangster, Kaya Scodelario, tiré du roman de James Dashner.

Premier volet de l’adaptation cinématographique de la trilogie L’épreuve qui a fait un carton par son originalité, le film arrive presque à la hauteur du livre.

Je m’explique. J’ai lu le livre avant, et je n’ai vu le film que très tard. Je n’ai pas été déçue, non. Le film est plutôt fidèle au livre, c’est sûr, et il nous en met plein les yeux, mais le livre – ceux qui ont lu ma chronique sur mon ancien blog s’en souviendront peut-être – m’en avait mis plein les yeux aussi, et ça lui donne plus de mérite en cela que c’est un livre, et c’est rare qu’un livre en mette plein les yeux – plein la tête, oui, plein le cœur à la limite, mais pas plein les yeux.

Donc voilà, un film génial, avec un casting qui m’était assez inconnu (sauf Newt – étonnement quand j’ai découvert qu’il jouait le petit garçon adorable dans Love actually !) mais tout de même bon (et beau, il faut le dire) et des décors grandioses. Mais je m’attendais à mieux, même si c’est sans doute mon expérience sur petit écran, flou et avec reflets qui altère mon jugement. Mon bilan : vous adorerez si vous n’avez pas lu le livre, peut-être un peu moins si vous l’avez lu – mais quand même un beau 18/20.


-Interstellar : une dystopie spatiale-

Interstellar, 5 novembre 2014, de Christopher Nolan, avec Matthew McConaughey.

Un film qui commence avec un paysage apocalyptique : une Terre entièrement recouverte de poussière, et qui meurt à petit feu. Un décor assez spectaculaire, plutôt loin des autres dystopies du moment, et effrayant en cela qu’il est réaliste. Et puis, dans toute la deuxième partie, on est dans l’espace, et le film prend une allure angoissante façon Gravity. Donc paysage toujours aussi spectaculaire, oui, mais peut-être un peu moins que Gravity, notamment dans le jeu des sons. Et puis la fin qui part totalement — si je puis me permettre — en cacahuète, avec des histoires d’espace-temps déréglés assez invraisemblables. Donc au final, un film très long, presque 3h, et un peu… fouillis. Enfin, c’est l’impression que j’en ai eu : il mêle dystopie, science-fiction et fantastique, et même si ces trois genres sont assez proches, je ne pense pas qu’ils se marient si bien.

Après, c’est tout de même un très bon film, qui a le mérite de ne pas m’avoir ennuyée tant que ça alors qu’il durait trois heures, avec des images spectaculaires, qui nous en mettent plein les yeux, sur la Terre comme dans l’espace. Un joli 16/20, à ne pas rater ne serait-ce que pour les images — sauf si vous avez déjà vu Gravity, dans ce cas-là ça perd de sa splendeur.


-Kingsman, Services Secrets : l’absurde, oui. Mais dans le style.-

Kingsman : Services Secrets, 18 février 2015, de Matthew Vaughn, avec Colin Firth, Taron Egerton, Samuel L. Jackson.

Des personnages hauts en couleur : Eggsy, jeune impertinent de la banlieue londonienne et héros du film, coincé dans une maison trop petite, entre une mère irresponsable et son copain violent ; Harry Hart, l’agent secret en costar, interprété par l’éternel Colin Firth (qu’on a vu dans Mama Mia!, Le Discours d’un Roi et plus récemment dans le dernier film de Woody Allen, Magic in the Moonlight) ; et puis Richmond Valentine, joué par Samuel L. Jackson, plus décalé que jamais.

Enfin bref, un casting génial, un film totalement déjanté, qui abuse peut-être un peu des scènes grotesques de violence, mais qui au final nous en met plein les yeux. 18/20 pour cette comédie absurde et géniale, à ne pas manquer !


-Divergente 2, L’insurrection : bonnes surprises et déceptions-

Divergent 2 : L’insurrection, 11 mars 2015, de Robert Schwentke, avec Shailene Woodley, Theo James, Ansel Elgort, tiré du roman de Veronica Roth.

Pour ce films, des agréables surprises mais aussi des déceptions. D’abord, immense déception pour le personnage de Caleb Prior, alors qu’il est interprété par Ansel Elgort (oh mon dieu *-*), qui a un rôle effacé voire idiot dans ce volet. Pareil pour cette idée de boîte, que je trouve totalement tordue et clichée (pour l’histoire du message des Fondateurs) ; en plus elle n’est pas dans le livre. Jolie surprise pour avoir reconnu Minny de La couleur des Sentiments (film sublime, en passant) qui joue ici Johanna, la chef des Fraternels. Pareil pour le personnage de Peter, que je prenais pour un méchant idiot, alors qu’il s’avère en fait… je ne dis rien 🙂 J’ai beaucoup aimé la fin : comme pour le premier volet, le film se termine sur une note d’optimisme et d’espoir qui peut paraître un peu cul-cul mais que j’aime franchement bien ^-^

Après, je n’ai pas lu le livre. Ma mère l’a lu, et m’a dit que plein de choses avaient été enlevées, notamment au niveau de la relation entre Tris et Tobias – ce qui m’a donné envie de lire le livre, chose à laquelle je vais remédier incessamment sous peu. Donc comme pour le Labyrinthe, vraiment pas mal si comme moi vous ne l’avez pas lu, sans doute décevant si vous l’avez lu. 17/20 pour ma part 🙂


Au final, un bilan assez mitigé mais des bons films dans l’ensemble, dont j’attends pour certains le deuxième volet avec impatience !

Tic-Tac-Toe

Publicités

25 réflexions sur “Le 7ème art de l’hiver

  1. J’ai vu Les héritiers et j’avais moi aussi adoré, surtout que j’ai participé l’an dernier au concours de la résistance et de la déportation. Contente de voir un avis positif sur ce film ! 😀
    Sinon, j’avais aussi bien aimé Le labyrinthe et Divergente 2, et Interstellar me tente bien^^

    J'aime

  2. Le seul que j’aie vu est « Insurgent »… et je n’ai pas lu le livre (je n’aime pas du tout la plume de l’auteure, trop simple à mon goût). Franchement j’ai bien aimé, beaucoup d’actions mais aussi d’importantes révélations. Moi aussi j’ai reconnu Minny de « La couleur des sentiments », c’est une bonne actrice.
    Tu fais de très bonnes chroniques ! 🙂

    J'aime

  3. Surtout Interstellaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaar !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! (oui je suis fan)
    C’est vrai que la fin est trop facile (MAIS COMMENT ILS ONT PU LE RETROUVER COMME CA DANS L’ESPACE ???? >( *grrrr*) et puis presque « bâclée », faite à l’arrache, vite faite, genre « Bon il reste plus beaucoup de temps de film on va finir vite fait bien fait ça va être génial ! »
    enfin bref….
    sinon je n’aime pas Divergent, et je trouve la bande-annonce du 2 vraiment nulle (mais bon c’est que la bande-annonce…?)
    Le Labyrinthe j’étais plutôt réticente à le voir, surtout en sachant que c’était l’adaptation d’un énième « best-selleeeeeeeeer internaationaaaaaal » pour ados… mais finalement ça me tente !
    et puis les Héritiers ça a l’air pas mal aussi ! 🙂

    J'aime

  4. J’ai hâte de regarder Insurgent…
    Une amie l’a vu et m’a dit qu’il était pas mal, assez fidèle au livre.
    Après, faire comme le livre je pense que ç’aurait été franchement difficile vu comment il est fait.
    Tic-Tac-Toe: Je te conseille de lire les livres 😉
    C’est toujours mieux avant les films mais mieux vaut tard que jamais 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s